Roadtrip en Ecosse - Jour 1 - 1/2

Paris. 4 heures du matin. Le réveil sonne. L’aventure commence ! Direction aéroport Charles de Gaules à Paris. Je retrouve Frank veste rouge pétant, ainsi que Kevin et Julien qui arrivent en même temps.

On prend l’avion. On arrive en Ecosse. La journée peut commencer ! On récupère la voiture de location. On se fait bien avoir. On a loué une voiture Peugeot 2008 ou équivalente, on se retrouve avec une voiture avec la gamme du dessous. On doit upgrader. 35 livres de plus par personne.

Finalement le coffre de cette nouvelle voiture est tout juste, on se débrouille pour faire rentrer tous les bagages. On démarre, puis on va faire des courses : de l’eau et du PQ : le célèbre kit de survie ! Malheureusement, le whisky restera avec la caissière, car on ne peut pas acheter d’alcool avant 10 heures du mat’. Il était 9h45.
 

Nous continuons notre route jusqu’à un petit restaurant – 11heure, heure locale mais 12H heure française – La serveuse nous sert la carte des petits déjeuner. On lui fait vite comprendre qu’il y a erreur, on veut déjeuner ! Le repas arrive. C’est un énorme burger. On ne reste pas sur notre faim.

On est tous très motivé, mais fatigué de cette courte nuit ainsi que le ventre engourdis. On pique tous du nez, sauf Frank qui conduit.

Il était déjà venu en Ecosse et connaissait déjà les premiers spots. Notre chauffeur décide de s’arrêter pour nous tirer de notre léthargie dans un lieu magique. En effet, il y a de superbe lumière avec un mélange de rayon lumineux, de nuages. C’est totalement irréel. A ce moment-là on se dit : on est bien arrivé en Ecosse !

Rayons Divins

Rayons Divins

On reprend la voiture en direction du premier spot. Les montagnes se dessinent sur paysages, on arrive alors dans un endroit grandiose, on se croirait dans un autre monde.
Puis on s'engouffre sur une petite route. Elle nous est familière : c'est un passage de skyfall dans James bond ! 

La route de Skyfall 

La route de Skyfall 

 Les routes sont étroites il y a des emplacements sur le bas-côté pour pouvoir se croiser. Une voiture arrêtée 200 m plus loin c’est simplement une voiture qui te laisse passer ! Un peu plus loin on croise une personne. Elle nous parle dans un Écossais incompréhensible (pléonasme ?). On a eu du mal à comprendre avec leur accent si particulier. Mais le langage des signes est universel, il nous montre du doigt un peu au-dessus : deux biches. Ni une ni deux on s'arrête sur la bordure de la route. On sort les appareils photo, Kevin tente l'approche discrète (qui marche apparemment car les biches n'ont absolument pas peur).

Ecosse - Biche


Quant à moi je me désintéresse partiellement des biches et regarde en contrebas le paysage grandiose qui s'offre à moi, j’ai le souffle coupé par ces lumières, ces multitudes de détails, c'est simplement magnifique. D’un côté il y a les rayons de soleil tel des signes divins qui apparaissent à travers les nuages, au centre le lac et le sommet de la montagne tandis que de l’autre côté, il y a une ambiance inquiétante dans les nuages qui contraste avec l’illumination féerique.

River Etive

River Etive

Comment je retouche les paysages d'Ecosse ?